Oh, comme 2017 a deuxmilledixsepté

En suite logique à cet article d’il y a 365 jours.

Bonjour mes amis.

2017 s’est terminé dans les jeux et l’amitié, 2018 a commencé, tardivement, avec un gros déjeuner oeufs-patates-toasts. Quel bonheur.

Je fais aujourd’hui un petit recap de mes non-résolutions du 9 janvier 2017.

Premier but: éliminer complètement ma dette

Check. J’ai terminé de payer mon prêt personnel le 26 décembre 2017. Am now debt free. Am now really fucking happy and satisfied with myself.

Deuxième but: continuer à être active

Check. Je DÉTRUIS le gym trois fois par semaine, je marche souvent, je fais un peu de vélo stationnaire même s’il est hyper inconfortable. Raquettes, randonnées, je suis même allée jogger genre trois fois en 2017 même si j’haïs ça (j’ai pogné des bulles TROP-D’ÉNERGIE-DOIT-COURIR). Je suis active au moins une demi-heure par jour à 76% de taux de réussite selon mon Habit Tracker.

Troisième but: développer mon bien-être mental

Okay, j’ai pas vu de psychologue/psychiâtre en 2017. Mais j’ai vraiment progressé sur le plan mental. C’est surtout d’instaurer des rituels matin/soir qui a aidé. Le matin, j’écris dans mon journal. Je me donne des buts pour la journée, je note comment je me sens au réveil, comment j’ai dormi. Je planifie ce que je vais faire comme exercice. Le soir, en buvant ma tisane à la menthe, je fais un petit recap de ma journée. Comment ça été, comment je me sens, et je fais le point sur ce qui aurait pu être mieux, sur mes réactions, mes pensées. J’ai aussi acheté le Tiny Buddha’s Gratitude Journal l’automne dernier et même si je prends des pauses de temps en temps (les questions finissent par se ressembler à la longue), il m’aide à réaliser tout ce dont je peux être reconnaissante dans ma vie. Pour faire cliché, #blessed.

Et 2018? On fait quoi?

Ah, nouvelle année, nouvelles promesses.

Cette année, je me suis donné des buts plus concrets.

Premièrement, je veux faire une rando de deux jours l’été prochain. Aka rando-dodo-rando. Pas trop loin, et louer l’équipement parce que pourquoi j’achèterais de l’équipement pour quelque chose que je vais peut-être détester. M’entraîner avec ce but-là en tête (qui me motive pas mal plus qu’un demi-marathon), et faire quelques recherches. Je ne suis pas novice en rando, mais ma plus longue était de huit heures. Non, pardon – onze heures dans le Maine, en juin dernier, parce qu’on s’est perdus. On va dire huit heures de rando PRÉVUES.

Deuxièmement, je veux commencer un hobby créatif. J’y pense depuis plusieurs mois (années), mais on dirait que rien ne m’accroche. Le problème avec Joannie et La Créativité, c’est que je viens vraiment impatiente. Si ma peinture est poche, je m’écoeure et j’arrête de peinturer. Si je ne maîtrise pas la technique de tricotage en trois heures, je m’écoeure et j’arrête de tricoter. Récemment, j’ai visité Fabricville pour du tissu pour un costume de baladi et je suis comme retombée en amour avec l’univers du textile, ce qui m’a donné envie de me lancer dans la couture. J’y songe sérieusement. (Ou peut-être que ça sera autre chose, je me donne encore quelques semaines pour me fixer.) Le bon côté de la couture, c’est que ça allie créativité et utilité, ça me plait.

Troisièmement, je veux devenir Encore Plus Une Adulte™ en établissant un plan financier de fin vingtaine. Maintenant que ma dette est disparue (pour de vrai de bon de final), je veux commencer à placer davantage d’argent. J’ai déjà des REER, un CELI et un compte-épargnes pour mon voyage en Irlande/construction de mon chalet, mais je veux établir des buts financiers et revisiter mon budget. Tout ça quand je vais rencontrer ma conseillère financière au printemps prochain. Mais je prépare déjà le terrain parce que pourquoi attendre cinq mois?

Sinon, j’ai plein d’autres petits trucs en vue. Je vais en Irlande deux semaines en mai, les billets sont achetés et il reste juste à planifier le voyage. Je veux m’acheter un Rubik Cube (facile) et devenir bonne (beaucoup moins facile). La Revegeance des Duchesses 2018 commence bientôt, et j’y participe en tant que Duchesse de Neufchâtel. J’attends une réponse pour la location de mon terrain au nord de Baie-Comeau afin d’y bâtir un chalet sommaire (et commencer par déboiser ledit terrain). Et je détruis encore le gym trois fois par semaine, je suis féroce.

C’était le fun de dire bye-bye à 2017 parce que je ne l’ai pas fait avec acidité et déception comme les quelques années précédentes. 2017 était belle, malgré les montagnes russes habituelles. J’ai vécu tout plein de belles choses. J’ai couronné mon année avec une promotion au travail et du beau temps passé en famille. Et l’envie non pas que 2017 se termine au plus cri-, mais que 2018 poursuive sur la courbe ascendante de sa prédécesseur.

Share Button
Ce contenu a été publié dans Quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Oh, comme 2017 a deuxmilledixsepté

  1. Marie dit :

    J’embarque dans ton plan de miser sur le fait d’être active et je m’y engage aussi, prête à te suivre si partenaire il y a! Merci d’avoir couronné mon 2017, en pente descendante, avec une soirée mémorable, agrémentée de bonne bouffe et de rire, j’en avais grandement besoin. Que 2018 nous fasse partager d’autres beaux roadtrips et de nombreuses soirées jeux! #quetaine #rideordiebissshhh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.