Du point par point

J’ai toujours trouvé que de décrire une journée ou une semaine ou un intervalle de temps quelconque (exemple: 4 juillet au 9 mars, ou lundi passé au vendredi de Pâques, ce qui vous tente) en point par point était agréable. Peut-être parce que j’ai la (dés)agréable manie de sauter du coq à l’âne comme c’est pas possible. D’ailleurs, je vous conseille de Googler « sauter du coq à l’âne »; les résultats sont intéressants. (Surtout la fille qui sniffe une ligne de poudre Facebook? Ce qui m’amène à cet étrange article… BON VENDREDI
(Anne-Marie, quand j’ai lu Picoti Picota j’ai pensé à toi)
Voici donc mon point par point de la semaine sans ordre particulier ni sans vraiment de logique ni quoi que ce soit sauf des puces et des phrases.

  • Ma coiffure de la semaine:

20150313_181313

Je sais pas pourquoi, mais j’ai porté cette coiffure trois jours en ligne. Wow, Joannie qui s’attache les cheveux trois jours en ligne. Ça valait la tête de liste.

  • J’ai découvert que quand on shampouine et fait sécher une vache au séchoir ça donne cela:

Je me sens  mal d’être en Saskatchewan, d’avoir accès à tant d’espace et d’être si désespérément privée d’une ferme qui ne servirait qu’à moi qui pourrait shampouiner et sécher des vaches et ensuite les exposer aux grands vents pour que les gens puissent venir les admirer. J’appellerais mon établissement, Joannie’s Farm of Fluffy Animals (les vaches seraient la principale attraction, mais aussi des porcelets, des chiens, des chats, des poules.)

  • Les foutues « barres croquantes » à 100 calories de Special K, soit y ont de la coke dedans, soit je n’ai aucun self-control, parce que je suis pas capable d’arrêter d’en manger.

Surtout cette maudite variété-là, genre chocolat et caramel, c’est mortel. En plus, c’est chimiquement dégueulasse, le premier ingrédient c’est farine de blé (pas entier) et le deuxième du sucre. Troisième, huile de palmiste. Ma seule excuse c’était le spécial à quatre boîtes pour dix piaces. (Ce qui m’a fait économiser… une et seize. Tu parles d’une décision de conne.)

  • Shot gratuit des petites jellybeans roses de mon amour de chat obèse qui arrête pas de dégueuler sa bouffe sur son coussin parce qu’il mange trop:

20150313_181145

AAAAAAAAAH ADORABLE #folleauxchats

  • Mon chum m’a ramené d’une collègue un catalogue Tupperware, en disant qu’on pourrait s’échanger des clientes entre Tupperware et Mary Kay. J’ai eu un gros frisson en voyant le foutu magazine, parce que je trouve que « s’échanger des clientes » ça se fait pas, mais je l’ai quand même regardé. Bon, c’est trop cher pour moi, surtout quand tu ouvres une page pis que tu vois le premier plat à 57 piaces, mais il y a des belles couleurs, et surtout, j’insiste, surtout, un plat pour aspic de la même couleur que celui de ma mère, c’est-à-dire vieux vert menthe démodé revenu à la mode et pas loin d’être encore démodé, qui me donne envie de manger de l’aspic.

Doux Jésus.

  • J’ai passé la semaine à aider le Langenburg Arts Council (dont la tante de mon chum est présidente) à faire du bricolage pour le prochain dinner theater avec le thème: Medieval Madness. Mardi, on a projeté des images d’armoiries qu’on a redessinés au feutre; mercredi et ce matin, on en a peinturés plusieurs. On s’est laissées emporter un peu, parce que je ne pense pas qu’ils utilisaient des couleurs comme vert lime dans ce temps-là. Peu importe, ça flashe, c’est marrant, je fais du bricolage, je me sens comme à l’école quand on faisait de la gouache.

Overload. Pourquoi les griffons/lions médiévaux avaient-ils tous l’air consanguins? Je sais pas. Je devrais faire une maîtrise en études médiévales et faire ma thèse là-dessus. Ou pas.

Quelle semaine chargée! Et vous comment ça va? (À part Joël Legendre. Lui, Facebook m’a assez expliqué comment il allait.)

Share Button
Ce contenu a été publié dans Quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.